Connexion...
  Membres: 205

Votre pseudo:

Mot de passe:

Mot de passe perdu ?


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 10

En clair et en net
Village
Associations
Espace Culturel
Mairie - Infos générales

Adresse : 31, rue principale
68510 Koetzingue
Tel: (33) 03.89.81.52.72
Fax:(33) 03.89.81.67.90
Heures d'ouvertures du secrétariat :
Lundide 10h à 11h
Mardide 16h à 18h
Jeudide 18h à 19h
Vendredide 10h à 11h
 
La mairie est également joignable par email à cette adresse
 
Code Insee68170
Latitude47°39'04" nord
Longitude7°23'35" est
Altitude281 m (mini) – 370 m (maxi)
Superficie5,14 km²
Population553 habitants (2007)
Densité108 hab./km² (répartis sur tout le ban)
Statistiques complètes sur le site de l'Insee

Cliquez pour voir l'annuaire


Informations diverses


Défibrillateurs au village

La commune est déjà équipée :

défibrillateur DSA installé au Dorfhus - cliquez pour agrandir


d'un défibrillateur semi-automatisé (DSA) installé à la salle Kessler sur la façade de la grange.
défibrillateur DEA installé au terrain de footd'un deuxième défibrillateur automatique (DEA) installé au stade sous la terrasse du Club-House.

Des formations défibrillateurs seront organisées courant avril-mai 2010. Se renseigner en mairie pour le bulletin d'inscription.


Puits et forage

Depuis le 1er janvier 2009, tout particulier utilisant ou souhaitant uriliser un ouvrage de prélevement d'eau souterraine (puit ou forage) à des fins d'usage domestique est tenu de declarer son forage ou son projet en mairie en applications des articles L 224-9 et R 2224-22 et suivants du code général des Collectivités Territoriales. Au sens du décret n° 2008-652 du 2 juillet 2008, il s'agit d'ouvrages déstinés à prélever une eau névessaire aux besoins usuels d'une famille, dans les limites de qualité, en tout état de cause inférieure à 1000m³, nécessaires pour l'alimentation humaine, les soins d'hygiène, le lavage, les productions végétales ou animales réservées à la consommation familiale de ces personnes.

La déclaration doit être faite sur le formulaire CERFA n° 13837*01 et déposée en mairie.


Assainissement

Nous vous informons qu'une nouvelle tranche d'assainissement débutera au mois de mars 2010.
La rue concernée est la rue principale, du numéro 23 (croisement vers Magstatt le Bas) jusqu'au numéro 47 (cimetière).

Travaux :

  • Pose du collecteur séparatif
    Chaque riverain sera consulté individuellement.
  • Mise en place du feu tricolore sécurisant le passage piéton devant l'école.



Réseau d'eau et utilisation d'eau de pluie pour usages domestiques

Vous n’êtes pas sans savoir que nous avons un réel problème sur le réseau eau depuis quelques mois sur la commune de Koetzingue.

Les risques sanitaires liés à la consommation d’eau, les plus fréquents et parfois les plus graves, sont d’origine bactériologique avec des effets à court terme. Il peut s’agir de bactéries, virus ou parasites, qui sont pour la plupart d’origine fécale, et qui provoquent majoritairement des symptômes digestifs.
Le pouvoir pathogène de ces agents est fonction de leur concentration dans l’eau et de la vulnérabilité de la personne qui la consomme : les personnes âgées, les très jeunes enfants, les immunodéficients sont les plus susceptibles d’être malades.

L’eau du robinet est en effet un des aliments les plus contrôlés, dont les normes sont les plus sévères, et dont l’alerte en cas de danger est l’une des plus rapides.
La récupération des eaux de pluie est un acte tout à fait légal. Néanmoins, à ce jour, il n’existe pas encore de réglementation spécifique régissant l’utilisation de l’eau de pluie à l’intérieur de l’habitat qui est considérée comme un usage sanitaire.
En réponse à une multiplication de projets visant à récupérer les eaux de pluie collectées en aval des toitures pour des usages domestiques et à mettre en place des systèmes de collecte et d’utilisation de ces eaux dans certains bâtiments, la position du ministre chargé de la santé relative à l’utilisation d’eau de pluie de pluie pour des usages domestiques a été diffusée par lettre circulaire du 20 mars 2006 disponible en mairie.


Le Conseil Supérieur de l’Hygiène de France (CSHPF) a été saisi sur les enjeux sanitaires liés à l’utilisation d’eau de pluie pour des usages domestiques.

Dans son avis du 5 septembre 2006, le CSHPF estime que :

1- Pour les usages alimentaires (boisson, préparation des aliments, lavage de la vaisselle) et les usages d’hygiène corporelle (lavabo, douche, bain, lavage du linge), l’utilisation d’eau potable (conforme aux critères de qualité fixés par les articles R.1321-1 et suivants du code de la santé publique et aux directives de la commission européenne) est obligatoire.

La récupération et l’utilisation d’eau de pluie collectée en aval de toitures :

1 - Est acceptable pour des usages non alimentaires et non liés à l’hygiène corporelle, dès lors que ces usages impliquent pas de création d’un double réseau à l’intérieur des bâtiments : c'est-à-dire un système de collecte à l’extérieur des bâtiments et pour des usages extérieurs ;

2 - Que le stockage des eaux de pluie est susceptible d’entraîner, dans certaines conditions, des risques de prolifération microbiologique dans l’eau et de favoriser le développement de microorganismes pathogènes eu de vecteurs ;

3- Que même si les techniques actuelles peuvent offrir des outils de protection des réseaux d’eau, la présence d’un double réseau au sein des constructions ne peut, à moyen terme, garantir l’absence de phénomènes de retour d’eau ou d’erreur de branchement avec interconnexion sur le réseau d’eau distribuée depuis le réseau public. Qu’il existe des installations utilisant des ressources sans déclaration ni contrôle (citernes, puits, forages..), réalisés de façon anarchique, présentant un mauvais niveau de sécurité sanitaire et dont le nombre risque d’augmenter en dehors de toute réglementation ;

4- Que les équipements de collecte, de stockage et d’utilisation de l’eau de pluie, dont l’offre se développe, doivent offrir un degré de sécurité sanitaire suffisant pour protéger les réseaux de distribution publique d’eau ;

Si un ou des habitants de Koetzingue ont effectués de ces travaux, merci de vous faire connaître en mairie, pas pour vous discriminer au contraire tout à votre honneur de faire de la récupération d’eau. Le problème est qu’actuellement nous avons eu en 2008 d’énormes soucis de bactériologie et nous pensons que cela provenir d’une installation de récupération d’eau mal installée, car après de nombreuses recherches tout semble fonctionner normalement sur le réseau d’eau potable.


Allocation personnalisée d'autonomie

Pour bénéficier de l'APA, vous devez :

- être âgé de 60 ans ou plus,
- être en situation de perte d'autonomie,    nécessitant une aide pour les actes essentiels de la vie,
- résider de façon stable et régulière en France,
- si vous êtes de nationalité étrangère, être en situation régulière en matière de séjour en France.

Ressources  :

L'attribution de l'APA n'est pas liée à une condition de ressources.
Toutefois, ces dernières sont prises en compte lors de l'établissement du montant de l'APA qui vous est attribué.

Pièces à joindre au dossier :

- si vous êtes de nationalité française ou ressortissant d'un état membre de l'Union européenne, une photocopie du livret de famille ou de la carte d'identité ou du passeport (d'un Etat membre de l'Union) ou un extrait d'acte de naissance,
- si vous êtes d'une autre nationalité, une photocopie de la carte de résidence ou du titre de séjour,
- une photocopie du dernier avis d'imposition ou de non imposition à l'impôt sur le revenu,
- le cas échéant, une photocopie du dernier relevé de taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties,
- un relevé d'identité bancaire ou postal.

Depuis le printemps 2008, l’APA a doté son service « soutien à domicile » d’une nouvelle organisation, toujours plus au service du client. Celle-ci se traduit concrètement par une meilleure qualité de service avec :
- Un accueil téléphonique modernisé : un seul numéro, un temps d’attente réduit.
- Une plus grande proximité entre le client et l’APA avec un interlocuteur unique : le responsable de groupe.
- Des intervenants à domicile mieux formés et spécialisés selon 3 grandes thématiques dans les services à domicile.
La personne âgée ou en situation de handicap pour qui l’intervention est nécessaire à son maintien à domicile : portage ou préparation des repas, aide à la toilette, accompagnement aux courses et déplacements, soins infirmiers à domicile. Ces services sont assurés 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.
Associé à Fami Emploi 68 et à Domicile Service Haute Alsace, le pôle soutien à domicile s’adresse également au client « actif » en attente de prestation dites confort : garde d’enfant, ménage, repassage, courses… une gamme complète pour faciliter le quotidien à laquelle s’ajoutent de nouveaux services ponctuels ou réguliers tels que le jardinage, la vitrerie, le bricolage. En outre, de nouvelles formules de repas livrés à domicile régaleront les papilles avec les menus « saveurs » pour les gourmets et le menu « simplicité » pour ceux qui sont pressés. Fortes de ses 60 ans d’expérience (dont 54 dans le domaine de l’aide à domicile) et de sa présence aux quatre coins du département, l’APA poursuit encore, avec cette nouvelle étape, ses efforts de qualité : enquête de satisfaction, livret d’accueil, représentation des bénéficiaire,… avec toujours le même cheval de bataille : la satisfaction des usagers !

Renseignements :

APA, Fami Emploi 68 et Domicile Service heute Alsace
Soutien à Domicile
Tél : 03 89 32 78 78 / Internet : www.apa.asso.fr


Association de gestion du centre de soins infirmiers de Bartenheim et environs

Cette association dessert les communes de:

Bartenheim, Brinkheim, Magstatt le Bas, Magstatt le Haut, Rantzwiller, Rosenau, Schlierbach, Sierentz, Stetten, Uffheim, Wahlbach, Waltenheim, Zaessingue.


Elle est constituée d’une équipe d’infirmières et d’aides soignants (13 au total) assurant tous types de soins infirmiers, également des soins d’hygiène, toilette et nursing.


Elle intervient :

au centre de soins 8, place de Bascons à Bartenheim tél 03 89 68 30 46 tous les jours de la semaine : le matin de 7h30 à 8h30 et de 11h30 à 12h (sauf dimanche et jours fériés), l’après midi de 18h jusqu’à 18h30 (sauf samedi, dimanche et jours fériés)
au domicile des patients, tous les jours de la semaine ainsi que le dimanche : le matin de 7h à 12h, ou l’après midi de. 17h à 20h.
ou sur rendez vous en dehors de ces heures, y compris le samedi après midi, dimanche et jours fériés.
Le secrétariat est assuré :
Le matin de 7h30 à 13h, l’après midi de 16h30 à 18h30.
En dehors de ces heures, un répondeur téléphonique est à votre disposition.
Ce centre est administré par une association de gestion qui rémunère les employés. Les actes dispensés aux patients sont pris en charge par la CPAM ou autres caisses, aux mêmes conditions que les infirmières libérales.
Faites appel à leurs services dès que vous en avez besoin !


N'oublions pas le tétanos ...

Le tétanos est une maladie souvent mortelle. Pour prévenir cette affection, un vaccin d'une efficacité et d'une innocuité quasiment parfaites existe depuis plus de cinquante ans. En France, il fait partie des vaccins obligatoires depuis 1952. Pourtant chaque année,  on dénombre dans l'hexagone une trentaine de cas de tétanos. Parce qu’en temps qu’adulte on oublie les rappels de ce vaccin.

Le tétanos ne se transmet pas de personne à personne ; il est provoqué par une substance toxique sécrétée par le bacille tétanique qui vit habituellement dans la terre et entre, à la faveur d'une blessure, puis se développe et se fixe dans la moelle épinière. Ce peut être une piqûre (de rose), une brûlure ou même une simple effraction cutanée passée inaperçue.

La maladie se manifeste en effet, après une incubation d'en moyenne 10 jours (de 4 à 21 jours), par des crises de spasmes musculaires intenses, extrêmement douloureux, qui entraînent parfois le décès (9 pour 29 cas en 2000).

La vaccination en pratique.

La primovaccination (la première phase de la vaccination) comporte trois doses de vaccin dès l'âge de 2 mois, injectées, par voie sous-cutanée ou intramusculaire, à au moins un mois d'intervalle pour chaque nouvelle dose. Elle est complétée par un rappel à 18 mois, toujours conjugué avec les vaccins contre la diphtérie, la poliomyélite, la coqueluche et les infections invasives à Haemophilus. Les rappels suivants, le deuxième à 6 ans, le troisième vers 11 ans et le quatrième vers 16 ans sont associés, dans la même seringue, aux vaccins contre la poliomyélite et la diphtérie. Enfin, à l'âge adulte, éventuellement avec le vaccin anti-polio, on pratique un rappel tous les 10 ans. Quand le schéma a été interrompu, pour une raison ou une autre (oubli surtout…), inutile de tout reprendre à zéro, on poursuit là où le programme a été arrêté.

Si l'on n'a pas été vacciné enfant, avant 18 ans, la primovaccination comporte deux injections seulement de vaccin à au moins un mois d'intervalle. Elle est suivie d'un rappel un an après, puis d'un rappel tous les 10 ans.


Sécurité routière

Depuis le 1er octobre 2008, le triangle et le gilet de sécurité sont obligatoires.

Les deux-roues motorisés, les véhicules à trois roues et quadricycles à moteur non carrossés ne sont pas soumis à cette obligation.

Pourquoi?
Il s'agit de renforcer la sécurité des usagers en situation d'arrêt d'urgence : le conducteur
doit être mieux perçu par les autres usagers lorsqu'il sort de son véhicule et ce véhicule en difficulté doit être mieux signalé.


Mode d'emploi du gilet de sécurité :


  Le gilet de sécurité, conforme à la   
  réglementation en vigueur, devra être  
  porté par le conducteur avant de sortir du
  véhicule, lequel est immobilisé sur la  
  chaussée ou ses abords à la suite d'un  
  arrêt d'urgence.

 

Mode d'emploi du triangle :

Le triangle de pré-signalisation devra se trouver à bord du véhicule. Le conducteur devra le placer sur la chaussée, dès qu'il sort du véhicule, à une distance de 30 mètres au moins de celui-ci ou de l'obstacle à signaler.
N'oubliez pas : L'allumage des feux de détresse reste obligatoire, lorsque le véhicule en est équipé.


Sanctions applicables au 1er octobre 2008 :
À compter de cette date, le non-respect de ces obligations sera passible, comme aujourd’hui en cas de non-utilisation des feux de détresse, d’une contravention de la quatrième classe, amende forfaitaire de 135 €


Recensement

Une démarche civique en 3 étapes, obligatoire à 16 ans ...



Depuis Janvier 1999, tous les jeunes Français, garçons et filles, doivent se faire recenser à la mairie de leur domicile, ou au consulat, s'ils résident à l'étranger.




Cette obligation légale est à effectuer dans les 3 mois qui suivent votre 16ème anniversaire.

La mairie (ou le consulat), vous remettra alors une ATTESTATION DE RECENSEMENT à conserver précieusement. En effet, elle vous sera réclamée si vous voulez vous inscrire à tout examens ou concours soumis au contrôle de l'autorité publique (CAP, BEP, BAC, permis de conduire...).

Les données issues du recensement faciliteront votre inscription sur les listes électorales à 18 ans si les conditions légales pour être électeur sont remplies.


Rappel déchets sélectifs


Respectez ces affiches qui sont collées sur chaque borne de tri :

Poubelle carton :

Poubelle verre :

Poubelle plastique :

Vous avez ces 3 bornes sur le parking de la mairie, une plastique, une carton et une de verre.
Nous retrouvons trop souvent du papier dans le plastique et vis versa ce qui rend nul le tri.

De plus, nous trouvons à côté des poubelles sélectives des encombrants comme les gros cartons, miroirs, polystyrène et autres, ils sont à déposer aux déchetteries de Sierentz et Bartenheim (horaires ci-joint).

A compter du 1er mars 2010, la commune de Koetzingue voud propose de vous débarasser de vos vieilles batteries de voiture.
Venez les déposer sur le parling mairie à coté des containers papiers.

Merci de respecter ce tri et de laisser la place de la mairie propre, personne n’aimerait avoir cela devant chez soi, alors pensez-y.


Déchets verts

Ouverture d’un dépôt de déchets verts en contrebas du terrain de foot :


Uniquement : gazon et branchages

Aucun autre déchet n’est accepté.

Ouverture le samedi de 14h à 16h

Le terrain étant meuble, évitez d’y aller en cas de forte pluie.

Nous insistons sur le respect des consignes.


Brûlage

Considérant la nécessité de réglementer le brûlage des végétaux par les particuliers et dans leurs jardins, source de nuisances pour le voisinage, il est conseillé :
De brûler les herbes et les branchages par quantités réduites. Le brûlage est autorisé du 15 octobre au 15 mars par les particuliers dans leurs jardins et dans les conditions suivantes :
Afin de ne pas gêner le voisinage, ces opérations devront être réalisées en l'absence de tout vent pouvant porter les fumées vers les habitations et jardins voisins. Les auteurs de ces brûlages devront être en mesure de procéder rapidement à l'extinction de ces foyers en cas de gênes.
Le brûlage de toute matière non végétale est interdit.
Déchiquetez ou compostez l’herbe et les broussailles, plutôt que de les brûler. Si le brûlage est inévitable, soyez sûr de connaître les règlements locaux et respectez-les.


Pétards

L’utilisation des pétards, artifices élémentaires de divertissement et pièces d’artifice est interdite dans les agglomérations et hors agglomérations à proximité de toutes constructions.
Toutefois, l’utilisation de pétards et pièces d’artifice est tolérée la nuit du 13 au 14 juillet de 20 heures à 02 heures.
Sont rigoureusement interdits le jet de pétards sur les personnes, en quelque lieu que ce soit et de quelque endroit que ce soit. (arrêté n°2005-175-1 du 24 juin 2005)
Sachez vous amuser en restant prudents.


Sécurité piscine

Les joies de la baignade ne doivent pas faire oublier les dangers de l’eau.

Que dit la loi ?
La loi sur la sécurité des piscines, parue au journal officiel du 4 janvier 2003, impose l’installation avant le 1er janvier 2006 d’un dispositif de sécurité normalisé pour les piscines enterrées non closes privatives à usage individuel ou collectif.
Les normes définitives font l’objet d’une homologation précise :

• Barrières : norme NF P90-306
• Alarmes : norme NF P90-307
• Couvertures : norme NF P90-308
• Abris : norme NF P90-309

A compter du 1er janvier 2006, le non respect de ces dispositions est puni de 45 000 € d’amende.

Les systèmes de sécurité ne substituent pas au bon sens ni à la responsabilité individuelle. Ils n’excluent pas non plus la vigilance des parents ou d’un adulte responsable qui demeure le facteur essentiel pour la protection des jeunes enfants.


LE BRUIT ...

Sauf à vivre sur une île déserte, nous sommes généralement entourés de voisins. Par respect pour eux, nous vous demandons instamment de bien vouloir observer les horaires d’utilisation des tondeuses à gazon et autres engins à moteurs sources de nuisances sonores ce qui éviterait d’éventuels conflits.


Interdiction :
Les dimanches
Les autres jours entre 12h et 14h et après 20h


Vitesse dans le village

Les rues du village hormis le CD et sa règlementation spécifique sont toutes limitées à 30.

Exception sur le CD : devant mairie-école-église depuis l’aménagement de la chaussée, la vitesse est de 30.

La rue de la Liberté jouit d’une appellation zone 30 :


Appelée zone 30 en raison de ses aménagements spécifiques, de la vitesse limitée à 30 et de sa vocation de rue pour tous: piétons, cyclistes et automobiles sont appelés à cohabiter dans un respect mutuel.


Plan d'Alerte et d'Urgence

Les conséquences dramatiques de la canicule de l'été 2003 ont conduit les
pouvoirs publics à adopter la loi N° 2004-626 du 30 juin 2004 relative à la
solidarité et à l'autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées.

L'article 1er de la loi institue dans chaque département, un Plan d'Alerte et
d'Urgence, destiné à améliorer la prévention des situations exceptionnelles
(canicule, grands froids, tempête…).

Cette loi confie aux Maires la mission de recenser les personnes âgées et les
personnes handicapées vivant à domicile qui en font la demande.

Si vous avez plus de 65 ans ou si vous êtes en situation de handicap, vous
pouvez vous inscrire sur le registre nominatif institué par le Plan d’Alerte et d’Urgence de prévention des risques exceptionnels.

Un formulaire est disponible à la mairie.


APA et FAMI EMPLOI 68

Un soutien à domicile proche de chez vous.

L’APA et FAMI EMPLOI 68 sont 2 associations qui ont regroupés leurs moyens pour permettre d’accéder plus facilement à des services à domicile de qualité. Ce sont 2 associations locales reconnues de mission d’utilité publique et à but non lucratif qui bénéficie de l’agrément de qualité pour les services aux personnes.

Ces services s’adressent à tous : retraités ou actifs, familles ou personnes seules, personnes âgées, à mobilité réduite ou encore en situation de handicap.

Différentes solutions sont proposées pour répondre aux besoins et attentes de chacun. Pour toute intervention du type garde de nuit, aide au lever ou coucher, ...
De plus, vous pouvez bénéficier de prises en charge dans le cadre de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie , des caisses de retraite ou des forfaits pour le handicap. Les coûts du service sont également déductibles des impôts à hauteur de 50% dans la limite des plafonds en vigueur.

Soutien à domicile 80 rue de Mulhouse – 68300 Saint Louis
03 89 32 78 78


Gestion des eaux

Un schéma d’aménagement et de la gestion des eaux pour l’ILL-Nappe-Rhin est mise à disposition du public en mairie par la Direction des collectivités locales et de l’environnement.

Eclairage public

1 candélabre sur 2 sera allumé de minuit à 5 heures du matin dans les rues :

  • Saint Léger
  • Impasse des Acacias
  • Impasse du Bosquet
  • du Stade

Un geste simple, mais ceci est une petite contribution de la commune à la réduction de la consommation d'électricité et de freiner les dépenses.

Ne peut être appliqué pour le moment que pour l'éclairage public en souterrain.



accédez au site de l'associationVos vieilles lunettes ...

Depuis 1974, l'association Lunettes sans Frontières créée par le père François Meyer collecte les lunettes dont vous ne vous servez plus, et qui bien souvent restent au fond d'un tiroir.

Venez les déposer à la mairie, nous nous chargerons de les transmettre à l'association. Ces lunettes seront redistribuées à des malvoyants pauvres du Tiers Monde.




accédez au site de l'association
Récoltez vos bouchons !

L'association Un Bouchon un Sourire a été crée en février 2001 par l'humoriste Jean Marie Bigard. La vente des bouchons est destinée à l'achat de matériel handisport pour des personnes handicapées, à financer le fonctionnement d'un pensionnat à Mdagascar géré par Écoles du Monde, à aider ponctuellement des associations en difficultés.

Dans notre département, les bouchons sont stockés dans trois sites : Horbourg-Wihr, Huningue et Mulhouse.

270 tonnes ont déjà été vendues à un recycleur pour 120€ la tonne. Seuls sont collectés les bouchons en plastique. La mairie de Koetzingue a mis un récipient de collecte dans la salle d'attente.


Date de création : 11/11/2004 @ 21:18
Dernière modification : 20/03/2010 @ 16:32
Catégorie : Mairie


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Bons plans, à voir ...
Sondage
Etes-vous satisfait de votre accès Haut Débit actuel (Internet, TV, multimédia) ?
 
oui
non
ne sais pas
s'en moque
Résultats
Revue de Presse
Agenda

Ajouter un évenement

Recherche



Partenaires

Soutenez votre site


Koetzingue en clair et en net sur facebook


Annuaire des communes de France -communes.com


Alsannuaire. Le moteur de recherche 100% alsacien

Koetchat
^ Haut ^