Connexion...
  Membres: 215

Votre pseudo:

Mot de passe:

Mot de passe perdu ?


Devenir membre


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 9

En clair et en net
Village
Associations
Espace Culturel
Histoire - A travers les âges
Koetzingue, commune située sur la frange loessique (terre très fertile) orientale du Bas Sundgau, au sud de la faille de Landser, a connu comme toutes les communes environnantes une continuité d'occupation. Les différentes découvertes archéologiques réalisées sur le ban de Koetzingue sont indiquées sur cette carte.

On peut constater que les habitations, avant l'installation des villages aux emplacements actuels, se situaient presque toujours aux limites des bans communaux, sur les hauteurs ou du moins à mi-pente, et ce jusqu'à l'époque gallo-romaine.
C'est à partir du Haut Moyen Age (5ème siècle ap. J.C.), période alémanique et franque, que les villages furent construits au point le plus bas des vallons.

Avant l'arrivée des Romains, il n'existait pas de documents écrits pour l'Alsace. Il faut donc avoir recours à l'archéologie pour mettre à jour, étudier et connaître l'immense période que représente la préhistoire.




LE NEOLITIQUE OU L'AGE DE LA PIERRE POLIE
4500 à 2200 avant J.C.



Entre 5000 et 4500 avant J.C., l'Europe est parcourue dans le sens est ouest par des groupes en quête de terres fertiles. Porteurs de céramique en terre cuite de forme ronde, ils quittèrent pour des raisons économiques ou démographiques le bassin du Danube. Dans une première phase, ils colonisèrent les terres loessiques de l'Europe moyenne de l'Alsace à la Belgique. Ils apportèrent avec eux de nouveaux instruments : haches et masses en pierre polie.
Agriculteurs et éleveurs avant tout, ils vivaient en économie fermée, repliés sur eux-mêmes.

Ainsi, au lieu-dit "Homberg", "Schlierbacherweg", des fouilles ont permis de mettre à jour des outils en silex (lames de faucille, racloirs,lames à débittage, lamellaires, etc...)





LA PROTOHISTOIRE
2200 à 58 avant J.C.



Age du Bronze, 1800 à 750 avant J.C.

L'Alsace est une des régions les plus riches d'Europe pour les antiquités protohistoriques. Elle est également très riche en tertres funéraires. Des fouilles effectuées en 1968 par M. R. Schweitzer ont prouvé que le territoire de Koetzingue était déjà habité vers 1500 avant J.C.
Un habitat du bronze moyen s'implante au pied du versant sud du lieu-dit "Schlierbacherweg".
Une fosse fouillée en 1968 a livré un abondant lot de céramiques ornées ou grossières de la fin de cette époque, coupes à décor excisé, tasse 3/4 sphériques à anse, urnes à lèvres mamelonnées.



Age du fer, 750 à 58 avant J.C.

Situé sur le versant est en contrebas du "Grossbock" à gauche du "Schlierbacherweg", un enclos hallstattien a été repéré lors d'une prospection, puis fouillé au printemps 1966.
Cet enclos date de l'époque du premier âge du fer, soit environ 500 ans avant J.C. (période dite de "Hallstatt" du nom d'un site autrichien).
Il se matérialisait par une tranchée orientée est-ouest, se poursuivant sur près de 235 mètres. Celle-ci amorçait un retour vers le nord (haut de pente) dans son extrémité orientale. Repéré sur 8 mètres, il avait été fortement déterioré au cours des temps par les labours et ne subsistait que sous l'aspect d'une faible fonçure. Une fouille effectuée sur 25 mètres dans une portion de la tranchée est-ouest nous permet d'étudier la structuration stratigraphique de cette dernière. Cette tranchée accusait un profil trapézoîdal de 2,20 mètres d'ouverture, 1,60 mètres de profondeur pour une largeur de 0,70 mètres au fond. Son comblement présentait un aspect feuilleté. Voir la coupe.

Sous la terre arable, le niveau supérieur se concrétisait par une couche grise cendreuse de 0,30 mètres d'épaisseur emballant la majorité du matériel archéologique (céramiques, bobines en terre cuite, fusaôles, os d'animaux, parures en bronze et en fer). Ce premier niveau recouvrait deux niveaux compacts superposés, accusant un profil en cuvette dont l'aspect damé doit provenir d'un long piétinement dû à une circulation prolongée dans cette tranchée. Les 80 cm du fond de fosse étaient composés d'une superposition de loess décalcifié ou pratiquement pu, alternant avec des filons cendreux noir de 0,05 à 0,10 mètres d'épaisseur, notamment en fond de fosse.
Le mobilier recueilli comprend, outre de la céramique grossière, (situles à cordons digités, jattes) peu de céramique ornée, et quelques objets caractéristiques du hallstatt moyen II ou du début du hallstatt final I (vers 580-550av. J.C.). Voir les objets.

Par sa structure, le caractère non défensif de cette tranchée, et par son mode de comblement volontaire avec traces de foyers et aire de circulation, cet enclos paraît en tous points identique aux grands ensembles culturels de Riedisheim.
S'agit-il d'un dispositif de tranchées en quadrilataire limitant un espace réservé et sacré, domaine des divinités, un peu à l'image des sanctuaires gaulois "fanum" de la tène finale ? La trace de la tranchée est visible après une période de pluie, car la terre en surface sèche plus rapidement.

[suite]


Date de création : 19/12/2004 @ 10:42
Dernière modification : 20/03/2010 @ 03:19
Catégorie : Histoire


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Bons plans, à voir ...
Sondage
Etes-vous satisfait de votre accès Haut Débit actuel (Internet, TV, multimédia) ?
 
oui
non
ne sais pas
s'en moque
Résultats
Revue de Presse
Agenda

Ajouter un évenement

Recherche



Partenaires

Soutenez votre site


Koetzingue en clair et en net sur facebook


Annuaire des communes de France -communes.com


Alsannuaire. Le moteur de recherche 100% alsacien

Koetchat
^ Haut ^