Connexion...
  Membres: 205

Votre pseudo:

Mot de passe:

Mot de passe perdu ?


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 20

En clair et en net
Village
Associations
Espace Culturel
Revue de Presse - Portail du Gouvernement

Gouvernement.fr - Toute l'actualité


Suivez toute l'actualité du Premier Ministre au quotidien, l'ensemble de son action et les réformes du gouvernement classées par thématique


Et si vous lanciez votre jardin partagé ?  Voir?

Un jardin potager en ville
25 janvier 2021

Et si vous lanciez votre jardin partagé ?

Le Gouvernement renforce son soutien aux projets d'agriculture urbaine et de jardins partagés à  visée environnementale et sociale.
 
« Je crois profondément à  l'agriculture urbaine pour trois raisons principales. Elle permet tout d'abord de remettre de la nature en ville en remplaçant des espaces de béton par des espaces de végétalisation. Les fermes urbaines remplissent une fonction pédagogique très importante, notamment auprès des enfants. En outre, l'agriculture urbaine tisse un lien social très fort en changeant concrètement et durablement la vie des habitants des quartiers concernés. C'est pour cela que le plan France Relance vient soutenir et développer ces initiatives qui assurent des passerelles entre urbain et rural ».
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

Le développement de l'agriculture urbaine, et plus spécifiquement l'accès à  des jardins partagés ou collectifs, sont des solutions efficaces pour répondre à  l'ambition de nourrir les villes, en respectant des circuits courts.

à€ ce titre, l'initiative "Jardins partagés" bénéficie de 17 millions d'euros pour financer des investissements et des prestations de formation-animation, aussi bien en métropole qu'en outre-mer. Les dossiers peuvent être déposés en préfecture par les associations, les collectivités territoriales (et leurs groupements) ainsi que par les bailleurs sociaux.

Par ailleurs, le plan France Relance soutient les projets d'agriculture urbaine dans les quartiers en renouvellement urbain avec l'opération "Quartiers fertiles" de 34 millions d'euros pilotée par l'Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU).
 

... / ... Lire la suite

(25/01/2021 @ 15:41)
L'adaptation au changement climatique a son site Internet  Voir?

Des neiges éternelles au sommet d'une montagne.
25 janvier 2021

L'adaptation au changement climatique a son site Internet

Ce centre de ressources en ligne est conçu pour mieux faire connaître la réalité de l'évolution du climat et donner des outils aux acteurs de l'adaptation.
 
Le climat change. Quels en sont les effets concrets ? Est-il possible d'anticiper, et comment s'adapter au changement climatique ? Quelles sont les bonnes expériences à  connaître, et les acteurs de cette nécessaire adaptation ?

Pour apporter des réponses concrètes, le Gouvernement lance ce lundi 25 janvier 2021 un centre de ressources en ligne entièrement dédié au changement climatique. Cette plateforme, portée par le Cerema en partenariat avec l'ONERC, l'Ademe et Météo-France propose les ressources essentielles pour s'engager dans l'adaptation aux évolutions du climat.

Conçu pour mieux faire connaître la réalité du changement climatique et donner des outils aux acteurs de l'adaptation, ce nouveau centre de ressources doit permettre à  chaque utilisateur (élu, technicien de collectivité, acteur économique, bureau d'étude, particulier) de trouver les bonnes réponses.
 

... / ... Lire la suite

(25/01/2021 @ 09:33)
Quatre mesures phares pour construire l'avenir de la mer  Voir?

Le Premier ministre à  la tribune- CIMER 2021 - Le Havre
22 janvier 2021

Quatre mesures phares pour construire l'avenir de la mer

Le Premier ministre a présidé, ce 22 janvier 2021 au Havre (Seine-Maritime), le Comité interministériel de la mer (CIMER) où il en a développé les priorités, notamment : la stratégie pour des ports français plus attractifs, la fusion des ports du Havre, de Rouen et de Paris pour former le grand port d'Arromanches, etc. L'objectif : amplifier une stratégie "tournée à  la fois vers le renforcement des chaînes logistiques, vers la transition écologique et vers la transition numérique".
 
Comité interministériel de la mer

 

Lire le discours

... / ... Lire la suite

(22/01/2021 @ 16:22)
De sa fabrication à  son injection, le parcours du vaccin contre la Covid-19  Voir?

Un flacon contenant le vaccin contre la Covid-19.
22 janvier 2021

De sa fabrication à  son injection, le parcours du vaccin contre la Covid-19

Des essais cliniques aux injections en passant par les autorisations de mise sur le marché, retour en images sur le circuit vaccinal contre la Covid-19.
 


Des petits flacons en verre avec des capuchons colorés. Un des précieux alliés pour endiguer l'épidémie de Covid-19 se trouve dans ces contenants transparents, hautement contrôlés et sécurisés. Il s'agit du vaccin, élaboré grâce au déploiement de moyens financiers et scientifiques sans précédent. Retour sur l'incroyable parcours du meilleur espoir pour un retour à  la vie normale. 

Toutes les informations sur le vaccin contre la Covid-19

Course au vaccin

Essais cliniques


Dans la course au vaccin contre la Covid-19, il y a plus de cinquante candidats en lice à  l'international pour une multitude de technologies. Or, à  chaque technique son mode et son délai de fabrication, et donc d'autorisation de mise sur le marché. Les essais cliniques se déroulent en plusieurs étapes, dont la dernière consiste à  tester leur efficacité à  grande échelle sur l'homme. Dès novembre, deux vaccins ont passé ce troisième stade crucial en obtenant des taux d'efficacité supérieurs à  90% : Pfizer/BioNTech, Moderna.

En Europe, ces deux vaccins, basés sur la technologie de l'ARN messager, sont désormais autorisés : Pfizer-BioNTech et Moderna.

Au vu de l'urgence sanitaire, les essais cliniques se poursuivent à  travers le monde. En France, ils sont menés par Sanofi.
 

Toutes les informations sur les étapes des essais cliniques

 
 

Comment fonctionne un vaccin à  ARN (Acide ribonucléiques) ?


Le principe des vaccins à  acides nucléiques est un peu différent du principe plus "classique" de la vaccination, même si l'idée de base est bien également de confronter le système immunitaire à  un "leurre" pour le pousser à  développer des anticorps contre le virus.

Les "vaccins à  ARN messager", comme ceux de Pfizer-BioNTech et Moderna, consistent à  injecter dans l'organisme non pas le virus mais des molécules d'"ARN messager", fabriquées en laboratoire. Cet ARN, encapsulé dans des particules de lipides, sans adjuvant chimique, ordonne aux cellules au niveau du site d'injection (principalement les cellules musculaires et les cellules du système immunitaire) de fabriquer une protéine spécifique du virus responsable de la Covid, ce qui activera une réponse immunitaire. Il est ensuite rapidement éliminé. L'ARN messager ne pénètre jamais dans le noyau de la cellule. Il n'a aucune action sur le génome, autrement dit, il ne modifie pas l'ADN.

Lien vers l'infographie sur le fonctionnement d'un vaccin à  ARN

Quelles sont les procédures préalables à  l'arrivée des vaccins ?


La décision d'autoriser ou non un vaccin ne relève pas du Gouvernement mais appartient aux autorités scientifiques indépendantes qui sont en charge de l'évaluation des produits de santé.

Le 21 décembre 2020, l'Agence européenne des médicaments s'est prononcée sur l'autorisation de mise sur le marché du vaccin Pfizer-BioNtech et le 6 janvier 2021 sur le vaccin Moderna.

Cette autorisation européenne obtenue, c'est une autorité sanitaire française, la Haute autorité de santé, qui se prononce. Ces étapes constituent des garanties indispensables avant de commencer à  vacciner.


Acheminement des vaccins


La particularité du vaccin Pfizer-BioNtech réside dans son circuit logistique. Après sa fabrication en laboratoire, il est acheminé vers un dépositaire pharmaceutique et stocké dans des "supers congélateurs" descendant à  - 80°C.

 



Les flacons sont ensuite décongelés puis placés dans un contenant isotherme, avant d'être transportés par camion frigorifique jusqu'aux points de vaccination.

Transport et conservation se font avec un contrôle permanent de la température qui doit être comprise entre 2 et 8° jusqu'à  utilisation du vaccin, c'est-à -dire dans les cinq jours après sa sortie du "super congélateur".

Quelques jours avant livraison du vaccin, les matériels spécifiques nécessaires (seringues, aiguilles) sont fournis aux établissements. à€ noter également que pour vacciner un résident d'Ehpad, le recueil de son consentement et une consultation pré-vaccinale sont requis.

Le vaccin Moderna, lui, se conserve à  -20°, soit la température d'un congélateur standard.

Infographie sur les différences entre les deux vaccins autorisés en Europe

 


Protéger les plus vulnérables

La réussite de la campagne de vaccination repose sur une multitude de facteurs : l'efficacité du vaccin, le nombre de personnes vaccinées, qui l'on vaccine, la durée d'immunité du vaccin et le maintien ou non des mesures de distanciation et des mesures barrières.

Pour ce faire, le Gouvernement a cadencé la vaccination des populations en plusieurs phases en suivant les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS).

Depuis le 27 décembre 2020 :

  • les résidents d'établissements accueillant des personnes âgées et résidents en services de longs séjours (EHPAD, USLD, foyers-logements, résidences autonomie) ;
  • les personnes en situation de handicap vulnérables qui sont hébergées en maisons d'accueil spécialisées et en foyers d'accueil médicalisés.

Dans le cadre de la première phase de vaccination qui est en cours, les autorités sanitaires ont décidé d'élargir la cible de la vaccination.

Celle-ci a donc été étendue à  l'ensemble des professionnels de santé de ville et d'hôpital âgés de 50 ans et plus ou avec des comorbidités. La vaccination a également été étendue aux pompiers et aux aides à  domiciles, âgés de 50 ans et plus ou atteints de comorbidités.

Depuis le 18 janvier 2021 :

  • les personnes âgées de 75 ans et plus qui ne sont pas en établissement mais qui sont à  domicile, soit plus de 5 millions de Français ;
  • les personnes vulnérables à  très haut risque, telles que définies par le conseil d'orientation de la stratégie vaccinale.


Dans les phases suivantes seront vaccinées les personnes âgées de 65 à  74 ans, soit 14 millions de Français puis les autres tranches de la population, susceptibles d'être infectées et non ciblées antérieurement.

Maintenir les mesures barrières

La vaccination contre la Covid-19 suscite des interrogations. Comme tout vaccin, ceux contre la Covid-19 peuvent provoquer des effets secondaires minimes (fièvre, douleur au point d'injection, céphalées) qui disparaissent au bout de quelques jours. Les effets graves (allergies, paralysie faciale) demeurent, quant à  eux, rares. Le bénéfice/risque (immunité versus effets secondaires) est, par conséquent, très favorable. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) surveille de près les éventuels effets indésirables.

Selon la Haute autorité de santé (HAS), la durée de protection apportée par le vaccin n'est pas établie à  ce jour.

Si la vaccination protège la personne ayant reçu les deux injections de développer une forme grave du virus, jusqu'à  preuve du contraire, ce même individu peut demeurer contagieux pour les autres.

C'est pourquoi il est primordial, même après vaccination, de continuer à  respecter les mesures barrières.


En images les gestes barrières à  respecter

Vous avez des questions sur la vaccination ? Consultez la FAQ

... / ... Lire la suite

(22/01/2021 @ 14:04)
En 2020, le plan de relance a tenu ses promesses  Voir?

Un ouvrier de l'entreprise Aeva, spécialisée dans les systèmes d'allumage de turbines d'hélicoptères.
22 janvier 2021

En 2020, le plan de relance a tenu ses promesses

Le site planderelance.gouv.fr présente les résultats des mesures emblématiques de France Relance. Bilan.
 


Conformément au principe de transparence sur la mise en ¶uvre de France Relance, un tableau de bord permettant d'observer la progression du déploiement de France Relance est publié chaque mois sur le site planderelance.gouv.fr. 

Celui-ci présente, pour une quinzaine de mesures emblématiques, les résultats obtenus ou les étapes réalisées pour leur mise en ¶uvre. Ces résultats ont été actualisés le jeudi 21 janvier 2021.

9 milliards d'euros versés

Voici ce qu'il faut retenir du bilan du déploiement des mesures de France Relance pour 2020 : 11 milliards d'euros sur les 100 milliards d'euros du plan de relance ont d'ores et déjà  été engagés et 9 milliards effectivement versés pour soutenir :

  • les plus précaires (500 millions d'euros d'allocation de rentrée scolaire exceptionnelle versés à  3 millions de familles) ;
  • les jeunes (1 million de jeunes de moins de 26 ans embauchés entre août et décembre 2020) ;
  • la mobilité durable (4 milliards d'euros alloués à  la SNCF pour le développement du fret et l'entretien du réseau) ;
  • l'industrie et le renforcement des entreprises (plus de 300 millions d'euros pour la filière aéronautique) ;
  • Le secteur du bâtiment et des travaux publics (plus de 190 000 dossiers déposés pour MaPrimeRénov').
 
Communiqué de presse - Le bilan de l'exécution de France Relance

... / ... Lire la suite

(22/01/2021 @ 13:45)
Sortir du plastique jetable d'ici à  2040  Voir?

Des couverts recyclables
20 janvier 2021

Sortir du plastique jetable d'ici à  2040

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire vise à  réduire l'utilisation du plastique à  usage unique. Détail des mesures et étapes.
 

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire prévoit la fin progressive de tous les emballages en plastique à  usage unique d'ici à  2040. Cette mutation, amorcée en 2020 avec l'interdiction à  la vente de la vaisselle jetable en lot (verres, gobelets, assiettes) et des cotons-tiges, se poursuit en 2021.

Cliquez sur l'image pour voir l'infographie sortir du tout plastiqueDepuis le 1er janvier 2021, les pailles, couverts jetables, touillettes, couvercles des gobelets à  emporter, boîtes en polystyrène expansé, piques à  steak, tiges pour ballons, confettis en plastique et autres objets en plastique oxodégradable sont interdits.

Parallèlement, la loi prévoit le déploiement de dispositifs de vrac. Chaque consommateur peut, depuis le 1er janvier 2021, apporter un contenant réutilisable dans les commerces de vente au détail. Ce contenant devra être propre et adapté au produit acheté.
 

La fin du suremballage des fruits et légumes

En 2022, ce sont les sachets de thé ou de tisane en plastique non biodégradables qui disparaitront de nos rayons. De même que les suremballages en plastique pour les fruits et légumes de moins de 1,5 kg. Autre changement : les publications de presse et les publicités seront expédiées sans emballage plastique.

La restauration rapide, aussi, va devoir s'adapter : à  partir de 2022, la distribution de jeux en plastique sera interdite. Et, dès 2023, la restauration rapide aura pour obligation de remplacer la vaisselle jetable par de la vaisselle réutilisable pour les repas et boissons servis sur place.

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire fixe par ailleurs des objectifs en matière d'emballages réemployés en France : 5% en 2023 et 10% en 2027.

 

... / ... Lire la suite

(20/01/2021 @ 16:12)
Début des inscriptions sur Parcoursup  Voir?

Les dates d'inscription sur Parcoursup
20 janvier 2021

Début des inscriptions sur Parcoursup

La phase d'inscription et de formulation des v¶ux de Parcoursup débute ce mercredi 20 janvier 2021 en début d'après-midi.
 
Près de 18 000 formations reconnues par l'État, dont 5 000 en apprentissage, sont disponibles sur la plateforme Parcoursup.

Pour les formations en apprentissage, il est possible d'accéder aux entreprises qui recrutent en alternance.


Des échéances à  retenir

  • 11 mars 2021 inclus pour formuler 10 v¶ux maximum, non hiérarchisés et motivés ;
     
  • 8 avril 2021 inclus pour finaliser son dossier et confirmer ses v¶ux ;
     
  • 27 mai 2021 : début de l'envoi des réponses des formations ;
     
  • 16 juillet 2021 : fin de la phase principale d'admission.
 
Les lycéens bénéficient, comme chaque année, d'un accompagnement assuré tout au long de la procédure par les équipes éducatives de leur établissement.

L'accompagnement est également renforcé avec :

... / ... Lire la suite

(20/01/2021 @ 15:31)
France Relance : LISI AEROSPACE développe une nouvelle ligne de production  Voir?

Turbines à  aubes de compresseur haute pression équipant entre autres les Airbus A320neo, A220 et Embraer E2
20 janvier 2021

France Relance : LISI AEROSPACE développe une nouvelle ligne de production

L'équipementier aéronautique LISI AEROSPACE fournit dans le monde entier des solutions d'assemblage et des composants de moteur et de structure pour les aéronefs. L'entreprise a décidé le développement d'une nouvelle technologie de pointe avec sa ligne de production à  horizon 2023. Avec 15 % à  20 % de l'activité du site, ce nouveau développement va conduire à  employer une cinquantaine de personnes. Le soutien de Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires couvre 10% de l'investissement total nécessaire du projet.
 

La mesure

Doté de 400 millions d'euros d'ici à  2022, le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires vise à  soutenir les projets d'investissement industriel qui participent à  la dynamique économique d'un territoire. Avec l'ambition de maintenir ou créer des emplois, de gagner en compétitivité ou encore de contribuer à  la transition écologique, ce fonds assure notamment le financement de création ou d'extension de sites industriels et de modernisation d'outils de production.

L'entreprise

LISI AEROSPACE est un équipementier aéronautique spécialisé dans les composants métalliques de haute technologie. Sur le site de Parthenay, 225 personnes conçoivent et réalisent des pièces de structure et d'équipement d'avion à  forte valeur ajoutée. Après une baisse d'activité de plus de 70% en avril-mai, liée à  la crise sanitaire, la production reprend peu à  peu.

LISI développe une nouvelle génération d'aubes de compresseurs haute pression pour les moteurs d'avion, une technologie de pointe qui élargit son champ de compétences. Les équipes de recherche et développement du site de Parthenay finalisent les processus de fabrication de ces nouveaux produits et le cahier des charges de la ligne de production.

Le soutien de Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires couvre 10% de l'investissement total nécessaire sur ce projet. à€ horizon 2023, la nouvelle ligne devrait représenter 15 à  20% de l'activité du site et employer une cinquantaine de personnes.

Le témoignage

"Pendant la crise, le dispositif de chômage partiel nous a permis de garder nos salariés, et avec eux des compétences que nous avons mis quinze ans à  rassembler. Aujourd'hui, nous investissons sur un produit qui sera rentable dans plus de deux ans. Nos activités sont si exigeantes en capital et en compétences qu'il faut planifier à  long terme pour assurer la stabilité de l'entreprise. Grâce à  l'aide du plan France Relance, nous continuons à  recruter et à  structurer de nouveaux processus de production. Nous sortirons de cette crise plus forts." (Alain Lucet, directeur du site)
 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du Fonds de soutien à l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(20/01/2021 @ 14:57)
France Relance : l'entreprise Syntony voit son projet d'investissement financé à  80 %  Voir?

Photo du Galileo Positioning System
20 janvier 2021

France Relance : l'entreprise Syntony voit son projet d'investissement financé à  80 %

Syntony est une entreprise toulousaine spécialisée dans le traitement du signal de système de positionnement par satellites. Fortement impactée par les conséquences de la crise sanitaire, l'entreprise a pu lancer son projet d'investissement de 1 million € grâce au financement à  hauteur de 80 % du Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires de France Relance. Cet investissement a permis le recrutement de 10 personnes en 2020.
 

La mesure

Doté de 400 millions d'euros d'ici à  2022, le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires vise à  soutenir les projets d'investissement industriel qui participent à  la dynamique économique d'un territoire. Avec l'ambition de maintenir ou créer des emplois, de gagner en compétitivité ou encore de contribuer à  la transition écologique, ce fonds assure notamment le financement de création ou d'extension de sites industriels et de modernisation d'outils de production.

L'entreprise

Syntony conçoit des systèmes de navigation satellitaire qui réceptionnent les signaux Galileo (technologie européenne) et GPS (technologie américaine). La majorité des salariés de l'entreprise sont des ingénieurs et des chercheurs qui développent ces systèmes de navigation, que ce soit pour l'aérospatial, l'aviation ou, depuis 3 ans, pour le fonctionnement des GPS sous terre, dans les tunnels et dans les stations de métro.

A compter de 2022, les normes européennes imposeront le système de localisation Galileo aux fabricants de smartphones et aux centres de secours. Syntony doit donc refonder son offre pour répondre à  cette nouvelle norme.

Après une année marquée par l'annulation des commandes des grandes entreprises de l'aéronautique, la société n'aurait pas eu les moyens de lancer cet investissement d'un montant d'un million d'euros sans le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires de France Relance, qui finance 80% du montant. Confortée dans ses perspectives, Syntony a recruté dix personnes en 2020.

Le témoignage

"La prochaine étape de notre développement est de concevoir des systèmes de navigation Galileo qui fonctionnent sous terre, dans le métro. Mais nous n'avions pas les moyens de lancer l'investissement en 2020, et rien ne garantissait que nous les aurions eus en 2021. Avec le soutien du plan France Relance, nous serons prêts pour la mise aux normes en 2022. C'était la bonne nouvelle de cet automne." (Joël Korsakissok, président)
 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du Fonds de soutien à l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(20/01/2021 @ 14:46)
France relance : 100 000 € d'aide au développement pour le centre de formation nucléaire de Valence-d'Agen  Voir?

Ouvriers spécialisés dans la centrale nucléaire de Golfech
20 janvier 2021

France relance : 100 000 € d'aide au développement pour le centre de formation nucléaire de Valence-d'Agen

Le centre de formation nucléaire de Valence-d'Agen est dédié aux métiers du nucléaire. Il travaille en collaboration avec la centrale de Golfech, via son chantier-école. Il forme 600 personnes par an pour les activités de maintenance nucléaire de la centrale. Il a bénéficié d'une aide du Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance pour financer son plan d'investissement.
 

La mesure

Doté de 400 millions d'euros d'ici à  2022, le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires vise à  soutenir les projets d'investissement industriel qui participent à  la dynamique économique d'un territoire. Avec l'ambition de maintenir ou créer des emplois, de gagner en compétitivité ou encore de contribuer à  la transition écologique, ce fonds assure notamment le financement de création ou d'extension de sites industriels et de modernisation d'outils de production.

L'entreprise

Le centre de formation nucléaire de Valence-d'Agen est situé à  proximité de la centrale de Golfech, à  mi-chemin entre Agen et Montauban. Créé à  l'initiative de la Communauté de commune des Deux Rives, propriétaire du bâtiment, il forme 600 stagiaires par an aux savoirs communs du nucléaire et leur permet d'obtenir ou de renouveler leur habilitation technique.

L'une des activités-clés du centre est le chantier-école de radioprotection nucléaire, en collaboration avec la centrale nucléaire de Golfech. Ce plateau reproduit en miniature les circuits d'eau et d'entrée et de sortie de la zone contrôlée, qui se trouvent au plus près des réacteurs.

Le “grand carénage” a lieu de 2020 à  2024 : il s'agit de la rénovation entière des deux réacteurs de la centrale de Golfech afin de doubler sa durée de vie. Pour poursuivre sa mission de formation et développer de nouveaux parcours métiers en cette période de grands travaux, le centre doit adapter son chantier-école au nouveau cahier des charges.

Le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance finance un tiers des 300 000 euros de ce plan d'investissement, dont le reste est pris en charge par la Région et la communauté de communes.

Le témoignage

"Notre centre fait partie d'un pôle économique et technique important sur un territoire essentiellement rural. Dans une conjoncture économique difficile, il est essentiel de maintenir des installations de pointe et de développer de nouveaux parcours métiers. Le plan France Relance est la preuve que l'État y travaille activement : nous n'avons jamais vu autant de projets aboutir en si peu de temps !" (Alain Valeye, directeur du centre de formation)


 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du Fonds de soutien à l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(20/01/2021 @ 14:37)
France relance : La cathédrale Saint-Étienne de Sens a bénéficié d'une enveloppe de 2,6 millions d'euros  Voir?

La façade de la cathédrale de Sens
20 janvier 2021

France relance : La cathédrale Saint-Étienne de Sens a bénéficié d'une enveloppe de 2,6 millions d'euros

La Cathédrale Saint-Étienne de Sens (Bourgogne-Franche-Comté) a bénéficié d'une enveloppe de 2,6 millions d'euros du Plan cathédrales pour poursuivre le chantier de rénovation mis en ¶uvre depuis les années 2000. La mise en place d'un Plan cathédrales de 80 millions € vise à  renforcer et accélérer la restauration des monuments historiques majeurs appartenant à  l'État.
 

La mesure

La mise en place d'un Plan cathédrales de 80 millions d'euros a pour objectif de renforcer et d'accélérer la restauration de ces monuments historiques majeurs appartenant à  l'État. Après l'incendie des cathédrales de Notre-Dame de Paris en 2019 et de Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes en 2020, il a été décidé d'amplifier les travaux de restauration et de sécurisation des cathédrales en France. Ces opérations contribueront, par ailleurs, à  la mise en valeur et à  l'attractivité des territoires, ainsi qu'au soutien des acteurs de la filière économique du patrimoine.

L'industrie

La cathédrale Saint-Étienne de Sens est l'une des plus anciennes cathédrales gothiques de France, classée au titre des Monuments historiques depuis 1840. Au XIIe siècle, son architecte y a expérimenté la technique de la croisée d'ogives pour permettre aux voûtes de gagner en hauteur. Toutes les évolutions du style gothique, au XIIIe siècle, sont représentées. Au début des années 2000, sa tour Nord a été restaurée, puis deux faces de la tour Sud, reconstruite après son écroulement en 1268.

Le chantier se poursuit au printemps 2021 avec la restauration des deux faces restantes de la tour Sud. L'étanchéité de la tour sera assurée, les pierres endommagées seront remplacées ou reprises, et l'ensemble sera nettoyé pour remédier à  l'encrassement très important dû à  la pollution urbaine.

L'État a alloué aux travaux une enveloppe de 2,6 millions d'euros au titre du Plan cathédrales. Les travaux sont conduits en maîtrise d'ouvrage par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Bourgogne-Franche-Comté et en maîtrise d'oeuvre par l'architecte en chef des monuments historiques, Frédéric Didier.

Le témoignage

"Les cathédrales nécessitent des restaurations d'ampleur, que nous planifions à  long terme. Le Plan cathédrales nous permet d'accélérer le calendrier. Des chantiers que nous prévoyions d'étaler dans le temps sont aujourd'hui réalisés d'une seule traite. Le chantier de la tour Sud marque le démarrage d'un très ambitieux schéma directeur sur la cathédrale." (Cécile Ullmann, conservatrice régionale des monuments historiques de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Bourgogne-Franche-Comté)
 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur le plan cathédrales sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(20/01/2021 @ 14:31)
France Relance : l'entreprise Aeva modernise et relocalise  Voir?

Poste d'usinage de haute précision d'une pièce pour avion
20 janvier 2021

France Relance : l'entreprise Aeva modernise et relocalise

L'entreprise Aeva située à  Fléac (Nouvelle Aquitaine) est spécialisée dans les systèmes d'allumage de turbines d'hélicoptères. L'entreprise pyrénéenne, qui avait repris en avril 2019 l'équipementier aéronautique ex-Meggitt, a lancé un projet de modernisation de grande ampleur incluant la relocation de la production sous-traitée en Asie. Le soutien financier du Fonds de soutien à  la filière aéronautique, permet à  Aeva d'être acteur de l'indépendance industrielle de la France.
 

La mesure

Le Fonds de soutien à  l'investissement et à  la modernisation de l'industrie vise à  soutenir les projets d'investissement industriel dans 6 secteurs stratégiques : l'aéronautique, l'automobile, le nucléaire, l'agro-alimentaire, la santé, l'électronique et les intrants essentiels de l'industrie. 300 millions d'euros du fonds sont consacrés à  l'aéronautique.

Ils permettront aux acteurs de la filière de diversifier, verdir et renforcer leurs procédés de production pour développer leurs compétences et préparer l'avion vert du futur.

L'entreprise

La société Aeva a racheté l'ancienne usine Meggitt de Fléac, leader européen des systèmes d'allumage de turbines d'hélicoptères, en avril 2019. Fin 2019, elle préparait un ambitieux projet de modernisation, pour transformer un parc industriel vieillissant en une “usine du futur 4.0”, et recruter une quinzaine de personnes.

Cependant, avec la crise sanitaire et économique, les équipes d'Aeva ont dû passer plus de temps à  annuler et à  reconfigurer des commandes qu'à  préparer de nouveaux investissements.

Le Fonds de soutien à  la filière aéronautique permet de relancer le projet : d'ici à  2023, le bureau d'études va se restructurer et l'usine sera modernisée, afin de développer l'activité et de relocaliser la fabrication de composants jusque-là  sous-traitée en Asie. Aeva a déjà  constitué une équipe de recherche et développement et s'apprête à  recruter des spécialistes de certains matériaux, comme la céramique.

Le témoignage

"La modernisation de notre usine est une belle aventure industrielle, et avant tout humaine. Elle sera pilotée par nos équipes de Fléac, qui connaissent parfaitement leur produit, auxquelles nous adjoignons de nouvelles compétences. Le plan France Relance nous permet de travailler sur les produits du futur et de participer à  l'indépendance industrielle de la France." (Christian Houel, président)

 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur le Fonds de modernisation automobile et aéronautique sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(20/01/2021 @ 14:07)
France Relance : l'entreprise Securival a pu embaucher un salarié avec le Contrat initiative emploi  Voir?

Un ouvrier de chantier vu de dos, portant des vêtements de protection
19 janvier 2021

France Relance : l'entreprise Securival a pu embaucher un salarié avec le Contrat initiative emploi

Securival fournit en équipements de protection individuels : vêtements de travail, chaussures de sécurité… Par le Contrat initiative emploi, elle a pu embaucher Geoffrey à  la suite d'un contrat court.
 

La mesure

Dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », les employeurs du secteur marchand peuvent bénéficier d'une aide financière lorsqu'ils recrutent un jeune âgé de moins de 26 ans ou un jeune reconnu travailleur handicapé (jusqu'à  30 ans inclus) en Contrat Initiative Emploi Jeunes (CIE Jeunes). L'aide s'élève, pour 2020, à  47% du SMIC.

L'entreprise

Anna Valente dirige Securival depuis 1999. Avec ses 5 salariés, elle fournit les entreprises des environs en équipements de protection individuels : vêtements de travail, chaussures de sécurité… Depuis la crise sanitaire, elle commercialise également des dispositifs de protection contre la Covid-19.

Pendant l'été 2020, Anna Valente avait embauché en contrat court Geoffrey Rong, 21 ans. Elle avait apprécié ses qualités professionnelles mais n'avait malheureusement pas les moyens de recruter un salarié supplémentaire à  ce moment-là .

La mission locale lui a alors appris que Geoffrey Rong avait droit au Contrat Initiative Emploi : elle a donc pu lui proposer un contrat. Il travaille à  présent à  la réception et à  la livraison des commandes.

Les témoignages

"J'avais besoin d'aide à  l'entrepôt, mais je n'avais pas les moyens de recruter une personne de plus. Grâce au Contrat Initiative Emploi, j'ai pu réembaucher Geoffrey." (Anna Valente, dirigeante)

"Plus jeune, j'avais envie de faire du commerce, mais je n'avais pas réussi à  trouver une alternance. Aujourd'hui, chez Sécurival, je peux continuer à  me former. Par la suite, j'aimerais bien devenir commercial." (Geoffrey Rong, employé)
 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du plan "1 jeune, 1 solution" sur : 1jeune1solution.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(19/01/2021 @ 23:13)
France relance : Martin Emballage développe son outil de production  Voir?

Emballages de produits agoalimentaire fait en bois
19 janvier 2021

France relance : Martin Emballage développe son outil de production

Martin Emballage conditionne les produits agroalimentaires avec des emballages en bois, 100 % recyclable, provenant de forêts françaises. Situé à  Auge (Nouvelle-Aquitaine), l'entreprise a automatisé son outil de production. Le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires a subventionné 40 % de la nouvelle ligne de production. L'opportunité vers de nouveaux marchés vont permettre des embauches supplémentaires.
 

La mesure

Doté de 400 millions d'euros d'ici à  2022, le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires vise à  soutenir les projets d'investissement industriel qui participent à  la dynamique économique d'un territoire. Avec l'ambition de maintenir ou créer des emplois, de gagner en compétitivité ou encore de contribuer à  la transition écologique, ce fonds assure notamment le financement de création ou d'extension de sites industriels et de modernisation d'outils de production.

L'entreprise

Martin Emballage propose ses services aux acteurs de l'agroalimentaire pour leurs besoins de conditionnement et de transport, avec des produits d'emballages fabriqués en bois, issus de forêts françaises.

Pour moderniser des outils de production vieillissants, la direction avait le projet d'investir dans une nouvelle ligne de production automatisée, plus efficace et plus sûre pour les employés. La perte de chiffre d'affaires liée à  la crise sanitaire avait remis en cause cette perspective.

En répondant à  l'appel à  projet du Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires, Martin Emballage a bénéficié d'une subvention pour financer 40 % de la nouvelle ligne de production. Avec cette nouvelle ligne de production, la société entend gagner de nouveaux marchés, ce qui devrait lui permettre de recruter.

Le témoignage

"àŠtre retenu pour un appel à  projet du plan France Relance a été une agréable surprise ! Pour une entreprise de notre taille, c'est un dossier lourd à  initier mais nous avons eu des échanges très productifs avec les interlocuteurs de France Relance. Ensuite, tout a été rapide et nous avons obtenu une réponse en moins de deux mois." (Jean-Luc Baley, chef d'entreprise)
 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du Fonds de soutien à l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(19/01/2021 @ 22:53)
France Relance : Laëtis Créations Multimédias maintient son activité de tiers-lieu  Voir?

Photos d'acteurs en plein travail de réflexion sur un projet
19 janvier 2021

France Relance : Laëtis Créations Multimédias maintient son activité de tiers-lieu

Laëtis Créations Multimédias anime un tiers-lieu au sein duquel elle développe une activité de conseil, de formation et de mise à  disposition d'espaces de travail partagés pour les acteurs du territoire à  fin de projets ruraux. Pour assurer la continuité de son activité, fortement en baisse, en raison de la situation sanitaire, la société coopérative a reçu le soutien à  l'activité de Fabriques de territoires, du plan France Relance, pour financer le maintien de l'animatrice-coordinatrice du tiers-lieu.
 

La mesure

L'appel à  manifestation d'intérêt (AMI) Fabriques de territoires soutiendra le développement de 360 fabriques de territoires. Elles sont des tiers-lieux structurants capables d'augmenter la capacité d'action des autres tiers-lieux du territoire dans lesquels elles s'inscrivent.

Le budget de l'AMI est établi à  54 millions d'euros suite au plan France Relance. L'État les soutiendra à  hauteur de 75 000 à  150 000 d'euros, sur 3 ans, le temps pour ces structures de conforter leur équilibre économique.

L'entreprise

Laëtis Créations Multimédias est une société coopérative spécialisée dans la création de sites internet et de solutions numériques pour les collectivités et entreprises. Depuis 4 ans, l'entreprise a démarré une nouvelle activité de conseil, de formation et de mise à  disposition d'espaces de travail partagés pour l'ensemble des acteurs du territoire, publics comme privés. Avec la municipalité d'Arvieu, un projet de tiers lieu a été engagé. Cet espace propose des ressources à  tous les porteurs de projet en milieu rural.

Toutefois, les conséquences de la crise sanitaire ont mis en péril la pérennité financière du tiers-lieu, qui a vu son activité baisser drastiquement depuis le premier confinement. Pour surmonter cette difficulté et poursuivre ses activités, la société coopérative a fait appel au plan France Relance en répondant à  l'AMI Fabriques de territoires, qui lui a permis d'assurer le financement du poste de l'animatrice-coordinatrice du tiers-lieu, essentiel à  son fonctionnement et à  son développement.

Le témoignage

"Cette aide du plan France Relance est vitale car elle nous permet, malgré la crise, de continuer à  assurer la mission de ce lieu ressource et de l'aider à  se développer. La commune n'aurait pas eu les moyens de créer un nouveau poste et pourtant les résultats sont présents et les retombées économiques, sociales et culturelles pour le territoire également.” (Sophie Terris, animatrice-coordinatrice du tiers-lieu)

   

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du Fonds de soutien à l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(19/01/2021 @ 19:12)
France Relance : Expliseat a bénéficié de 1,8 million € du soutien à  la modernisation de la filière aéronautique  Voir?

Des salariés d'Expliseat
19 janvier 2021

France Relance : Expliseat a bénéficié de 1,8 million € du soutien à  la modernisation de la filière aéronautique

L'entreprise Expliseat est positionnée à  l'international. C'est à  Paris qu'elle conçoit et crée des prototypes de sièges d'avion à  base de fibre de carbone. L'entreprise a décidé de décliner son savoir-faire vers d'autres composantes des avions : planchers, meubles, cockpits ou soutes à  bagages. Pour développer sa nouvelle gamme, elle a bénéficié de 1,8 million € du Fonds de soutien à  la modernisation de la filière aéronautique du plan France Relance.
 

La mesure

Le Fonds de soutien à  l'investissement et à  la modernisation de l'industrie vise à  soutenir les projets d'investissement industriel dans 6 secteurs stratégiques : l'aéronautique, l'automobile, le nucléaire, l'agro-alimentaire, la santé, l'électronique et les intrants essentiels de l'industrie. 300 millions d'euros du fonds sont consacrés à  l'aéronautique. Ils permettront aux acteurs de la filière de diversifier, verdir et renforcer leurs procédés de production pour développer leurs compétences et préparer l'avion vert du futur.

L'entreprise

Dans leur atelier du 11e arrondissement de Paris, les 30 salariés d'Expliseat conçoivent et prototypent des sièges d'avion à  base de fibre de carbone, légers et durables. Les techniques de production brevetées à  Paris sont ensuite industrialisées chez une cinquantaine de producteurs français.

Comme tous les équipementiers aéronautiques, Expliseat a souffert des reports et restructurations de commandes qui ont découlé de la crise sanitaire. Ses nombreux contrats à  l'export lui ont cependant permis de limiter les risques.

Aujourd'hui, Benjamin Saada, le fondateur d'Expliseat, est convaincu que sa société doit diversifier ses produits et transposer sa technologie ultra-légère à  d'autres composantes des avions, de passagers comme de fret : planchers, meubles, cockpits ou soutes à  bagages.

Expliseat bénéficie d'une subvention d'1,8 million d'euros du Fonds de soutien à  la modernisation de la filière aéronautique du plan France Relance. Elle lui permettra de recruter 5 à  10 personnes en 2021 pour développer les nouvelles gammes de produits, puis d'installer les équipements industriels nécessaires à  leur fabrication chez ses fournisseurs.

Le témoignage

"Nous diversifions notre portefeuille de produits en restant fidèles à  notre modèle : installer des techniques de production innovantes chez nos partenaires. Le soutien apporté par le plan France Relance bénéficiera aussi à  nos trente partenaires réguliers, et à  près d'une cinquantaine de fournisseurs français." (Benjamin Saada, fondateur)


 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur le Fonds de modernisation automobile et aéronautique sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(19/01/2021 @ 19:02)
France Relance : Alizé Group devient le seul producteur industriel de puzzles en France  Voir?

Des salariés de la production
19 janvier 2021

France Relance : Alizé Group devient le seul producteur industriel de puzzles en France

Alizé Group, situé à  Behren-les-Forbach (Grand Est) est spécialisée dans la commercialisation de puzzles et maquettes. Une fois n'est pas coutume, la situation sanitaire et ses périodes confinement ont profité à  l'entreprise qui a vu gonfler ses commandes. Alizé Group a décidé de voler de ses propres ailes et a investi pour produire ses puzzles au sein de l'entreprise. Le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance a permis de financer à  hauteur de 25%, le coût d'une ligne de production complète. Fort de cette nouvelle pièce dans son jeu, Alizé Group devient le seul producteur industriel de puzzles en France.
 

La mesure

Doté de 400 millions d'euros d'ici à  2022, le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires vise à  soutenir les projets d'investissement industriel qui participent à  la dynamique économique d'un territoire. Avec l'ambition de maintenir ou créer des emplois, de gagner en compétitivité ou encore de contribuer à  la transition écologique, ce fonds assure notamment le financement de création ou d'extension de sites industriels et de modernisation d'outils de production.

L'entreprise

Alizé Group est une entreprise spécialisée dans la commercialisation de puzzles. Elle achète des éditions et conçoit ses propres puzzles, pour les commercialiser auprès de particuliers et professionnels.

Le monde du puzzle a connu un afflux de commandes exceptionnel au cours de l'année 2020, dû aux conséquences de la crise sanitaire et en particulier aux mesures de confinement. Face aux difficultés d'approvisionnement de ses sous-traitants, la société a décidé d'accélérer son projet d'internalisation de sa production.

Afin de financer cet investissement conséquent, Alizé a fait appel au Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance, qui finance 25% des coûts du projet. L'entreprise peut ainsi acquérir une ligne de production complète, qui lui permettra de produire à  terme 3 millions de boîtes de puzzles par an, contre 500 000 aujourd'hui.

Le témoignage

"Investir pour internaliser la production au sein de l'entreprise était un projet que nous avions, mais le plan France Relance nous a permis de franchir le pas. Nous sommes fiers de devenir le seul producteur industriel de puzzles en France." (Eric Lathière-Lavergne, président-fondateur)
 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du Fonds de soutien à l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(19/01/2021 @ 18:46)
France relance : Le comptoir de Carole embauche une nouvelle apprentie avec l'aide du plan "1 jeune 1 solution"  Voir?

Fruits issus de l'entreprise Le comptoir de Carloe
19 janvier 2021

France relance : Le comptoir de Carole embauche une nouvelle apprentie avec l'aide du plan "1 jeune 1 solution"

Le Comptoir de Carole, entreprise de fruits et légumes frais et de fromage à  la découpe, se trouve à  Alençon (Normandie). L'entreprise a bénéficié de la subvention à  l'embauche d'une apprentie pour embaucher Eva. Une aubaine pour cette enseigne qui aide les jeunes à  mettre le pied à  l'étrier de l'emploi.
 

La mesure

Dans le cadre du plan 1 jeune, 1 solution, les entreprises peuvent bénéficier d'une aide exceptionnelle si elles recrutent un salarié en contrat d'apprentissage, préparant un diplôme jusqu'au niveau master. Il s'agit d'une aide financière de 5 000 euros pour un alternant de moins de 18 ans et de 8 000 euros pour un alternant majeur (jusqu'à  ses 29 ans révolus).

L'entreprise

En mars 2020, en plein confinement, Carole Besnard a ouvert sa deuxième boutique « Au Comptoir de Carole » dans le centre d'Alençon. Accompagnée de deux salariés et trois apprentis, elle vend des fruits et légumes frais, ainsi que du fromage à  la découpe.

Eva Roustel, 17 ans, est l'une des apprentis de l'épicerie. Actuellement en bac professionnel de conseil en magasin, elle a été accompagnée dans ses recherches d'apprentissage par la mission locale ; alors qu'elle démarchait les boutiques du centre-ville avec son CV à  la main, elle a pu faire valoir la subvention à  l'embauche dont les employeurs pourraient bénéficier.

Dans le cadre de son apprentissage, elle aide Carole Besnard à  identifier de nouveaux producteurs locaux avec lesquels elles pourraient travailler et l'accompagne sur la communication digitale.

LeS témoignagES

"L'apprentissage nous permet de recruter sans trop nous mettre en difficulté. Pour les jeunes, c'est une première expérience qui leur permet de se former. Quand je recrute, je recherche chez les apprentis de la volonté et de la curiosité. C'est le cas de mes trois apprentis actuels, un vrai plaisir." (Carole Besnard, dirigeante)

"Grâce à  cet apprentissage j'apprends de nouvelles choses et je suis encore plus polyvalente, en attendant de choisir une filière en BTS." (Eva Roustel, apprentie)

 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide aux employeurs qui recrutent en apprentissage, dans le cadre du plan 1 jeune 1 solution sur : Planderelance.gouv.fr


 

... / ... Lire la suite

(19/01/2021 @ 14:49)
France Relance : le laboratoire Aguettant lance trois projets d'infrastructure industrielle  Voir?

Une laborantine chez Aguettant
19 janvier 2021

France Relance : le laboratoire Aguettant lance trois projets d'infrastructure industrielle

Le laboratoire pharmaceutique français, Aguettant, situé à  Lyon (Auvergne-Rhônes-Alpes) produit des médicaments injectables, notamment pour l'anesthésie-réanimation. Avec l'aide de France Relance, le projet d'agrandissement du laboratoire, d'un coût total de 45 millions d'euros, peut voir le jour. Un projet qui contribue à  augmenter l'indépendance sanitaire et industrielle de la France.
 

La mesure

Doté de 400 millions d'euros d'ici à  2022, le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires vise à  soutenir les projets d'investissement industriel qui participent à  la dynamique économique d'un territoire. Avec l'ambition de maintenir ou créer des emplois, de gagner en compétitivité ou encore de contribuer à  la transition écologique, ce fonds assure notamment le financement de création ou d'extension de sites industriels et de modernisation d'outils de production.

L'entreprise

Le laboratoire Aguettant produit environ 100 millions d'unités de médicaments injectables par an, notamment pour l'anesthésie-réanimation. Au plus fort de la crise sanitaire, le laboratoire a redirigé toute sa production vers les hôpitaux français, qui avaient du mal à  se procurer ces médicaments essentiels.

L'augmentation de la production du laboratoire permettra de répondre à  la demande existante et de libérer une marge suffisante pour financer la mise au point de nouveaux produits. Sur les 4 prochaines années, l'entreprise prévoit de recruter 75 personnes en production et en recherche et développement.

Le témoignage

"Cet investissement est cohérent avec notre vision stratégique. Il contribue également à  augmenter l'indépendance sanitaire et industrielle de la France. Sans l'aide de l'État, nous n'aurions jamais mené trois projets d'infrastructure industrielle en même temps. L'effet accélérateur est évident. C'est ambitieux, mais c'est dans l'esprit du moment !" (Eric Rougemond, président du directoire)

 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du Fonds de soutien à l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(19/01/2021 @ 14:34)
France relance : Aguila Technologies développe un marteau électronique d'urgence pour les victimes d'accident de la route  Voir?

Photo du bureau d'études de l'entreprise Agula Technologie avec trois collaborateurs
19 janvier 2021

France relance : Aguila Technologies développe un marteau électronique d'urgence pour les victimes d'accident de la route

Le bureau d'études Aguila Technologies a bénéficié de financements du Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires pour développer un projet de marteau électronique permettant de briser les vitres des cars, en cas d'accident et ainsi faciliter l'évacuation des victimes. Ce projet a été primé par le Trophée de la Sécurité Routière 2020.
 

La mesure

Doté de 400 millions d'euros d'ici à  2022, le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires vise à  soutenir les projets d'investissement industriel qui participent à  la dynamique économique d'un territoire.

Avec l'ambition de maintenir ou créer des emplois, de gagner en compétitivité ou encore de contribuer à  la transition écologique, ce fonds assure notamment le financement de création ou d'extension de sites industriels et de modernisation d'outils de production.

L'entreprise

Avec sa vingtaine de salariés, le bureau d'études Aguila Technologies conçoit des systèmes électroniques à  forte valeur ajoutée : miniaturisation, consommation énergétique faible, conditions d'utilisation extrêmes.

Suite à  l'accident de Puisseguin (Gironde) en 2015 dans lequel 43 personnes ont perdu la vie, Aguila Technologies a conçu un marteau électronique qui permet de briser les vitres des cars, en cas d'accident, pour faciliter l'évacuation des victimes. Ce projet, primé par le Trophée de la Sécurité Routière 2020, a été mis en danger par l'arrêt d'accords commerciaux suite au confinement du printemps 2020.

Dans ce contexte particulier, l‘entreprise a bénéficié de financements via le Fonds de soutien à  l'investissement industriel dans les territoires qui ont permis le développement du projet : mise en place de l'unité d'assemblage, intégration et validation. Pour le mettre en oeuvre, Aguila Technologies prévoit d'embaucher 38 personnes sur les 3 prochaines années.

Le témoignage

"Le plan France Relance a été un élément déclencheur qui arrive à  un moment clé du projet. Il va nous permettre de lancer une dynamique industrielle, commerciale et sociale. Nous allons ainsi pouvoir investir dans des machines, et surtout pouvoir recruter." (Hubert Forgeot, CEO)
 

Vous aussi vous souhaitez bénéficier de cette mesure ?

Retrouvez toutes les informations sur l'aide  du Fonds de soutien à l'investissement industriel dans les territoires du plan France Relance sur : Planderelance.gouv.fr

 

... / ... Lire la suite

(19/01/2021 @ 14:27)

Dernière mise à jour : 21/01/2021 @ 17:14

Bons plans, à voir ...
Sondage
Etes-vous satisfait de votre accès Haut Débit actuel (Internet, TV, multimédia) ?
 
oui
non
ne sais pas
s'en moque
Résultats
Revue de Presse
Agenda

Ajouter un évenement

Recherche



Partenaires

Soutenez votre site


Koetzingue en clair et en net sur facebook


Annuaire des communes de France -communes.com


Alsannuaire. Le moteur de recherche 100% alsacien

Koetchat
^ Haut ^