Accueil Commune Associations Histoire
village

Bienvenue sur Koetzingue en clair et en net

Site historique du village depuis 2001, Koetzingue en clair et en net se dédie au village et son environnement et archive les photos publiées sur les versions précédentes.

Vous pouvez toujours contribuer à enrichir ces images en nous faisant parvenir celles que vous pensez ou souhaitez devoir y figurer.

Koetzingue est une commune située dans le canton de Sierentz. Ses armoiries représentent deux S majuscules entrelacés. Le village se tient en aval de Rantzwiller, sur le petit ruisseau du Muhlbach qui échancre le rebord du Sundgau et domine d'une cinquantaine de mètres la plaine rhénane. Les vergers qui entourent la commune donnent une impression de calme et de quiétude. Koetzingue est un village étoile qui apparaît sous la forme d'un joli quadrilatère formé par ses rues principales. Au coeur du village s'étend le "Tieffend", îlot de verdure, préservé de toute construction et auquel on accède par un sentier et par le verger du Dorfus.


Armoiries de Koetzingue

Armoiries de Koetzingue

Tieffend
Forêt noire

Koetzingue est privilégié par rapport à sa situation géographique. La commune n'est distante que de 15 kilomètres de Bâle, Mulhouse (chef lieu d'arrondissement) et d'Altkirch. Koetzingue est le centre du triangle Mulhouse - Bâle - Altkirch. La gare la plus proche se trouve à 5 kilomètres (Sierentz). La commune est située sur la D 21 qui va de Mulhouse à Folgensbourg, et sur la D19 bis qui va d'Altkirch à Kembs. A l'approche de Koetzingue, le long des vallons tranquilles et par dessus les collines, la vue est magnifique :

- à l'Est se dresse la barre interminable de la Forêt Noire
- au Sud se dessine la ligne du Jura

et par temps très clair, on peut apercevoir la Jungfrau, massif des Alpes Suisses.

Massif de la Jungfrau

Pour voir les Vosges, il faut grimper dans le vignoble du Homberg, endroit superbe au milieu des bois. Les altitudes varient entre 292 mètres (point le plus bas du village) et 353 mètres au Homberg. Le clocher apparaît de loin et, de par sa forme, tranche avec les maisons anciennes du village. en effet, l'èglise Saint Léger date de 1862. Koetzingue est remarquable par le nombre de ses maisons anciennes. A l'entrée du village s'élève une vieille maison dîmière solidement bâtie avec d'énormes pierres d'angle et des murs épais datant du 16ème siècle. Les fenêtres à meneaux tripartites lui donnent un caractère particulier. Dans la partie haute du village se trouvent deux maisons lui ressemblant qui appartenaient vraisemblablement à l'évêché de Bâle, lequel avait une cour colongère à Koetzingue. Les maisons à colombage avec galeries en bois et les imposantes maisons en pierre, construites par nos aïeux qui ont toujours su conserver une unité traditionelle et harmonieuse dans les formes, occupent le centre du village.

Homberg
Forêt noire

La plus ancienne mention écrite du village se trouve dans la charte du pape Alexandre III, charte datée entre 1166 et 1179. Dans cette charte, le pape charge l'évèque de Bâle de prononcer l'excommunication de plusieurs ennemis de l'évèché Saint Alban. Un document de 1250 cite "Heinricus plebanus de CHOZINGEN". Au cours des siècles, le nom du village évolue, COZINGEN (1166), CHOZINGEN - KOCZINGEN (1297), KAZINGEN - KOZEN (1510), KETZINGEN (1533), puis KOETZINGEN - KOETZINGUE (forme francisée de Koetzingen)
Mais dans le dialecte local, le village se nomme de trés longue date CHETZIGA (le ch prononcé du fond de la gorge).